Communiqués de presse

13 janvier 2021

Lleida.net obtient son quatrième brevet en Chine

Madrid, le 13 janvier. - L’administration de la propriété intellectuelle de Chine (CNIPA) a délivré à la société de services technologiques Lleida.net un nouveau brevet pour sa méthode de production de contrats électroniques certifiés.

Ce brevet est le quatrième obtenu par la compagnie espagnole (BME:LLN) (OTCQX:LLEIF) (EPA:ALLLN) de la part des autorités de la République populaire de Chine, et a une validité de 20 ans.

Le marché chinois de l'industrie des contrats et des notifications électroniques certifiées est l'un des plus importants au monde.

« L'octroi de ce nouveau brevet en Chine ouvre les portes de la défense de notre technologie et des intérêts de nos actionnaires, dans un pays qui sera essentiel pour le développement futur du secteur des contrats électroniques », a expliqué Sisco Sapena, PDG et fondateur de Lleida.net.  

Les États-Unis, la Chine, le Japon et l'Union européenne constitueront des marchés en croissance constante au cours de la prochaine décennie dans le secteur.

Selon certaines analyses, l'industrie de la signature électronique devrait atteindre près de 24 milliards de dollars d'ici 2030.

Le brevet porte le numéro 201510051020.6.

Jusqu'à présent, la société détenait des brevets en Chine pour ses méthodes de réception d'emails certifiés, de SMS certifiés et de réception d'emails certifiés.

La Chine est un marché important pour Lleida.net, où elle travaille activement depuis des années sur le marché en gros des SMS.

En septembre 2019, la société a signé des accords d'interconnexion avec China Mobile et China Telecom, qui lui ont donné accès à 1 milliard de clients chinois. Par la suite, un autre accord signé avec China Unicom lui a donné accès à 300 millions de clients supplémentaires.

Lleida.net possède l'un des portefeuilles de propriété intellectuelle les plus importants au monde dans son domaine.

Elle a obtenu 197 brevets dans plus de 50 pays sur les cinq continents. Il s'agit notamment des États-Unis, de l'Union européenne, du Japon, de l'Afrique du Sud, du Mexique, de la Colombie, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande et du Conseil de coopération du Golfe.

Cette même semaine, la société a annoncé l'octroi d'un autre brevet, par le gouvernement de la République dominicaine, pour sa méthode de réception de courrier électronique certifié.

Actuellement, plus de 75 pays reconnaissent la validité juridique des méthodes électroniques comme voie de certification des notifications légales en processus de signature de contrats.

La société, fondée en 1995, est cotée sur l'indice OTCQX à New York, Euronext Growth à Paris et BME Growth à Madrid.

En 2020, elle a été l'une des entreprises à la croissance la plus importante du marché boursier en Europe.

Voir article